Concours national de cartes postales

Comme chaque année, l’association a le plaisir de vous inviter à participer au concours national de cartes postales qui a lieu du 1er au 8 octobre 2018.

Écrivez votre plus beau texte sur carte postale !

Il s’agit simplement : – D’écrire à quelqu’un (vrai ou imaginaire…). – En quelques lignes : cela peut être sous la forme d’une lettre, d’un poème, d’un message, d’un acrostiche, tout est possible… – Sur le thème du « futur », – En vous laissant porter par vos émotions ou vos souvenirs… – Une seule participation par personne est autorisée. – Il suffit ensuite d’envoyer la carte postale telle quelle ou sous enveloppe à « Semaine de l’écriture, BP 11, 61130 BELLÊME, en précisant vos nom et prénom, adresse postale, adresse mail, téléphone et âge. – Postez votre carte avant le 10 octobre pour qu’elle arrive à temps ! (La carte doit arriver avant le 12 octobre 2018, minuit, cachet de la poste faisant foi).

Commentaires fermés

Atelier d’art & d’écriture : la créativité au bout des doigts…

Aujourd’hui à l’IRTS, très bel atelier d’art & d’écriture ! A l’issue d’un repas partagé très convivial pour fêter la fin d’année, les CESF ont mis la main à la pâte !

Il fallait ensuite écrire un texte à plusieurs mains commençant par :
« Elle avait oublié son sac, mais elle ne savait pas où… »

Je vous glisse quelques uns des textes :

Le chat d’Isabelle

Elle avait oublié son sac, mais elle ne savait pas où. C’était toujours pareil ! Elle perdait tout : ses clefs, son téléphone et même son chat !
Son chat ! Quelle drôle d’idée… Comme si elle pouvait le perdre. C’est lui qui n’en faisait qu’à sa tête. Il passait son temps à voyager, de famille en famille, et ne revenait que pour manger. C’est peut-être lui qui avait pris ses clefs et les avait oubliées dans son périple.
Des voisins l’avaient même vu téléphoner en pleine nuit sur le balcon, avec l’Iphone de sa maîtresse !
Mais à qui pouvait-il bien s’adresser ?
Autant de questions dont Isabelle n’avait pas la réponse. De toute façon, elle le savait depuis longtemps, c’est elle qui vivait chez son chat et pas l’inverse. Et tout ce qui était à elle était à lui.
Elle ne fut donc pas surprise de retrouver son sac… Sur le canapé du salon, rempli de minuscules chatons.
C’est qu’ainsi qu’Isabelle comprit :
1. Que son chat était en réalité une chatte.
2. Que sa chatte avait utilisé son iphone pour appeler la maternité…
3. Que le service étant complet, les chatons devraient naître à domicile !

Prête à tout pour retrouver son sac

Elle avait oublié son sac, mais elle ne savait pas où. Peut-être était-ce au parc ? Ou dans un magasin ?
Elle revint sur ses pas, et croisa soudain une dame qui arborait ostensiblement un joli sac à main : le sien ! Oui, c’était le sien à n’en pas douter. Vert vif, en croco, avec la anse un peu abîmée.
Rouge de colère, elle se précipita d’un pas énervé pour le récupérer. Et pour faire comprendre son erreur à la voleuse, lui tendit un piège, la poussant d’un coup sec dans la fontaine des trois grâces situées juste à côté avant d’en profiter pour lui arracher le sac.
Elle repartit en courant, s’apercevant quelques mètres plus loin que ce n’était finalement pas son sac !
Bien que ce ne soit pas son son sac, elle décida de le garder car il lui plaisait bien.

J’ai la mémoire qui flanche

Elle avait oublié son sac, mais elle ne savait pas où. Qu’avait-elle fait dans la journée ? Une bonne mémoire serait la bienvenue… Mais sa mémoire flanche de plus en plus, rien d’étonnant puisque demain elle allait fêter ses quatre vingt dix ans. Elle s’était dit qu’elle aurait bien volé un peu de la mémoire d’Agnès, sa petite fille intello, première de sa classe, qui retenait les poésie rien qu’en les lisant une seule fois. Cependant sa petite fille habitant loin, elle avait trouvé une autre solution.
Elle s’était rendue au magasin d’informatique pour commander un nouveau disque dur d’au moins 200 terra, adapté à son cerveau fatigué.
Et là qu’avait-elle encore oublié…
Son sac !

Commentaires fermés

Où est passé mon nez rouge ?

Atelier d’imagination en CP…
Quel plaisir de retourner à l’école de Vailhauquès pour imaginer les aventures du clown Pouet-Pouet !
Inventer une histoire, trouver les mots justes pour la raconter,
faire de jolies phrases qui s’enchaînent de manière fluide…
(et gérer le partage des coussins pour s’asseoir par terre…!)
Apprendre à parler chacun son tour, à participer.
Proposer de dessiner les personnages en 4 ou 5 étapes : monsieur Catastrophe le jongleur, Badaboum l’otarie, ou encore, comme sur le tableau ci-dessous, Monsieur Loyal ou Pouet-Pouet le clown !
Et oui, l’auteur s’amuse autant que les enfants, et se prend parfois… Pour un illustrateur !

Commentaires fermés